MacMusic.org  |  PcMusic.org  |  440Software  |  440Forums.com  |  440Tv  |  Zicos.com  |  AudioLexic.org
Loading... visitors connected

Pers

Profile
Personal Photo
Avatar
Validating

Newbie
Rating
 
Options
Options
Pro Infos

Personal Info
Gender Not Set
Birthday Unknown

France
Pers doesn't have a personal statement currently.
Statistics
Joined: 22-Mar 07
Profile Views: 1,390*
Last Seen: Mon 11 Jan 2016, 17:57
Local Time: Sat 21 Oct 2017, 04:08
8 posts (0 per day)
Contact Information
AIM No Information
Yahoo No Information
ICQ No Information
MSN No Information
* Profile views updated each hour
Topics
Posts
Blog
Comments
Friends
My Content
22 Mar 2007
Bonjour,

je suis tout nouveau sur ce forum et je constate à ma grande surprise qu'il n'y est pas beaucoup question de LilyPond, qui est pourtant la meilleure solution libre pour éditer des partitions (voire la meilleure tout court). D'où mon envie d'ouvrir ce fil pour le faire découvrir à ceux qui ne connaîtraient pas, et partager les témoignages de ceux qui l'utilisent peut-être déjà.

Une précision : je poste dans le forum Linux car LilyPond est un logiciel libre rattaché au projet GNU, mais j'aurais aussi bien pu poster dans la section Windows ou Mac, car LilyPond fonctionne aussi bien sur chacun de ces systèmes (ce qui est une de ses grandes forces).

De quoi s'agit-il ?

En quelques mots, LilyPond est un des logiciels de gravure de partitions les plus complets à l'heure actuelle (il peut également générer des fichiers MIDI). Les partitions qu'il produit sont d'une qualité graphique largement supérieure à ce que vous obtiendrez par défaut dans Finale, Sibelius, Encore ou autre.

Histoire d'une idée novatrice

En développement actif depuis plus de 10 ans, LilyPond est parti d'une constatation simple et sans appel : les logiciels propriétaires d'édition de partition, aujourd'hui, sont loin, loin d'être satisfaisants d'un point de vue typographique. L'espacement des notes et des mesures se fait de façon mécanique et impersonnelle, à de nombreux endroits les objets entrent en collision (les altérations, hampes, liaisons etc. se chevauchent sans que le programme ne s'en rende compte), et la mise en page est chaotique ou déséquilibrée. Cela nécessite dès lors de reprendre à la main toute partition, décaler avec la souris tel dièse un peu vers la gauche, rajouter une mesure sur telle ligne, faire le saut de page ici et non là,...

Pour remédier à cela, les développeurs de LilyPond ont longuement étudié la façon dont les partitions, jusqu'aux années 1970, étaient gravées à la main, avec beaucoup de soin, et une disposition des éléments harmonieuse et non mécanique. Ils sont alors parvenu à la conclusion que l'utilisateur standard d'un logiciel de notation n'avait pas à être féru de typographie, qu'il n'avait pas à devoir reprendre sa partition en détail, mesure par mesure. Mais pour cela, pour miser sur un moteur de mise en page le plus puissant possible, il fallait sacrifier l'interface graphique, le fameux esprit "WYSIWIG" où vous avez sur votre écran la partition, votre pointeur de souris etc.

Comment s'en sert-on, alors ?

La démarche, du coup, est la suivante : vous tapez dans un bloc-notes la description de votre partition, puis LilyPond s'empare de votre texte, le traite, et vous offre en quelques secondes le résultat, au format de votre choix (MIDI, PostScript, PDF, SVG, PNG)... Voilà, votre partition est prête.

Décrire sa partition, c'est bien sûr les notes, dans la langue de votre choix (ça peut être Do, Ré Mi, etc.), leur rythme (4 c'est une noire, 8 c'est une croche, et ainsi de suite), les signes de ponctuations, les liaisons etc. Évidemment, plus vous aurez recours à des notations avancées, plus la syntaxe de votre fichier deviendra complexe. Mais ça vient très vite : par exemple, avec
CODE
la8 la la re4. la8 fa' fa mi mi re4 la

...vous obtenez le début de l'air de la Reine de la Nuit, dans la Flûte Enchantée de Mozart.

Le manuel d'utilisation fait 300 pages, mais les 3 premières vous suffiront pour commencer.

À quel point est-ce utilisable ?

En 10 ans, le logiciel a atteint un stade de maturité que l'on souhaiterait à beaucoup d'autres.
Une liste complète des fonctionnalités serait impossible ici, mais je vous sors ce qui me vient à l'esprit :
  • Possibilités de paramétrer tout ce que vous voulez : changer les polices, changer la disposition de n'importe quel élément, l'espacement, la mise en page, etc...
  • Possibilité d'inclure des fichiers multiples dans une même partition, ainsi les mêmes fichiers peuvent vous servir à faire une partition d'orchestre ou des parties instrumentales séparées...
  • Possibilité d'ajouter vos propres raccourcis et fonctions, soit au moyen des commandes déjà disponibles soit grâce à l'intégration du langage Scheme...
  • Excellent support de la notation contemporaine, des signes les plus courants aux bidules tordus dont vous ne soupçonneriez même pas l'existence...
  • Excellent support des grilles d'accords (notation variété-jazz), des tablatures de guitare, ou de luth...
  • Excellente gestion de la musique ancienne, du grégorien à la Renaissance...
De plus cette approche ouvre de nombreuses possibilités : ainsi par exemple du projet de rendre la composition accessible aux handicapés visuels grâce à LilyPond (un support des partitions en Braille est en développement)...

J'en oublie sûrement, mais même si d'aventure quelque chose manquait encore, cela ne saurait durer...

Un modéle pour le monde Libre

...car LilyPond est un logiciel libre ! Chaque utilisateur peut aider à son développement, faire ses suggestions, signaler un bug, ou bien sponsoriser l'ajout d'une nouvelle fonctionnalité écrite sur mesure. La mailing list principale est anglophone, mais depuis quelques mois la communauté française s'est elle-même dotée d'une liste de diffusion. lilypond-user-fr[à]gnu.org

Ainsi, vous trouverez sans peine toutes les réponses nécessaires, même si la plupart d'entre elles sont d'ores et déjà dans le manuel, que nous sommes en train de traduire en français (l'essentiel est déjà traduit).

Quelques astuces

Certains logiciels libres tels que Rosegarden (linux/KDE seulement) ou, bien mieux, le tout récent Canorus (encore balbutiant, mais prometteur et multi-plateformes) vous permettront de commencer par travailler au moyen d'une interface "à la Finale" puis d'exporter votre travail sous LilyPond.

D'autre part, le format propriétaire MusicXML développé par Recordare vous permettra d'exporter vos partitions de Finale ou de Sibelius (nécessite un plug-in payant) pour les convertir ensuite en fichiers LilyPond.

Enfin, il existe le logiciel libre Denemo (uniquement sous Linux), qui est entièrement conçu comme une interface pour LilyPond (d'où sans doute son interface... ahem... quelque peu spartiate).

Cependant, si vous voulez mon avis, travailler directement sur le code est le moyen le plus simple et le plus rapide (plus rapide encore que Finale ou Sibelius, puisqu'on économise le point-n-click fastidieux). Il existe des environnements tous prêts : des Macros pour VIM ou Emacs existent, et la liste des éditeurs de texte s'allonge de jour en jour. (dernier projet en date, ce mois de mars : l'implémentation de LilyPond dans A-Play, devenu libre).

À ce titre, l'éditeur jEdit mérite une mention spéciale : son plugin LilyPondTool permet de travailler sur le code et de voir le résultat quasiment en temps réel, avec de nombreuses fonctions supplémentaires. C'est un outil excellent, disponible sur toutes les plateformes (à condition de ne pas être allergique à la machine virtuelle Java, hélas).

Un petit mot pour conclure

Voilà, j'espère avoir fait un peu le tour de la question.

N'hésitez pas à poster vos commentaires ci-dessous, et faire part de vos états d'âmes ou autres. Ayant récemment passé un certain temps sur la documentation, en relation avec le rédacteur, et l'équipe de traduction française, je serais ravi de savoir ce qui peut nécessiter quelques explications supplémentaires.

Je resterai, bien sûr, dans les parages pour répondre aux questions éventuelles (si personne de plus compétent n'est là pour ça).

J'ajoute que sur un forum tel que celui-ci, avec son audience (en terme de qualité et de publics concernés), il est tout à fait souhaitable que des logiciels tels que LilyPond, au même titre que tous les logiciels libres dédiés à la musique, soient mis en avant, présentés, soutenus. Les pratiques culturelles et artistiques ne doivent pas être subordonnées à des produits commerciaux trop peu accessibles !

(c'était mon cri militant smile.gif )

À vous.
Last Visitors
Pers has no visitors to display.

Comments
Other users have left no comments for Pers.

Friends
There are no friends to display.
Lo-Fi Version - Sat 21 Oct 2017, 04:08
- © 440 Forums 2011